Identification et caractérisation des micro-organismes de la flore intestinale possédant des fonctions immunomodulatrices chez l’hôte. - EPHE - École pratique des hautes études Access content directly
Master Thesis Year : 2018

Identification et caractérisation des micro-organismes de la flore intestinale possédant des fonctions immunomodulatrices chez l’hôte.

Abstract

Le microbiote intestinal est considéré comme un nouvel organe, le nombre de gène du microbiote représente 150 fois le génome humain. Cette vaste communauté possède des implications sur l’hôte, que ce soit biologique ou métabolique. Il a été montré que le microbiote intestinal se développe principalement durant les trois premières années de la vie, et que ce développement est lié à celui du système immunitaire. Les effets du microbiote sont, en cas de normobiose, avantageux pour l’hôte. Toutefois il arrive que certains perturbateurs environnementaux ou génétiques entraînent un déséquilibre entre les populations, ce que l’on appelle une dysbiose. Ce déséquilibre a été observé dans plusieurs pathologies comme les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) ainsi qu’au cours de syndromes métaboliques. Différentes techniques sont utilisées afin d’améliorer le microbiote comme l’usage de prébiotiques, de probiotiques ou encore la transplantation du microbiote fécale (TMF). Cependant chaque bactérie peut posséder des compétences propres à elle-même, bénéfiques ou négatives pour l’hôte. Il est donc intéressant d’effectuer un descriptif des bactéries du microbiote afin d’identifier des bactéries immunomodulatrices. Ici nous partons d’une communauté de 120 bactéries à partir desquels nous effectuons un échantillonnage d’abords génétique, puis par des tests immunologiques. Ainsi nous sélectionnons quelques bactéries qui seront utilisées afin de stimuler des cellules sanguines et d’observer par cytométrie en flux leurs capacités immunomodulatrices. En conclusion il y a un nombre important de bactéries du microbiote qui n’induisent pas de profil immunologique particulier. Les bactéries choisies font partie du microbiote humain sain, R gnavus induit une réponse inflammatoire importante alors que d’autres comme Roseburia semble induire aucune réponse, pour finir L pectinoschiza semble induire une réponse régulatrice.
Fichier principal
Vignette du fichier
Diplome SVT-JEGOU.pdf (2.43 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01979926 , version 1 (16-01-2019)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01979926 , version 1

Cite

Sarah Jegou. Identification et caractérisation des micro-organismes de la flore intestinale possédant des fonctions immunomodulatrices chez l’hôte.. Microbiologie et Parasitologie. 2018. ⟨hal-01979926⟩
277 View
1078 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More