Suivi d'une espèce rare en vue de sa conservation: dynamique spatiale et temporelle de populations de Pélobate cultripède (Pelobates cultripes) en Aquitaine - EPHE - École pratique des hautes études Access content directly
Master Thesis Year : 2015

Suivi d'une espèce rare en vue de sa conservation: dynamique spatiale et temporelle de populations de Pélobate cultripède (Pelobates cultripes) en Aquitaine

Pauline Priol
  • Function : Author
  • PersonId : 997090

Abstract

Knowledge of key demographic parameters of a population is an essential preliminary step to the establishment of appropriate management measures for effective protection of the species. That's why a conservation program was founded by the association Cistude Nature between 2009 and 2011 in partnership with the National Office of Forest, to enable the acquisition of information on a rare and little known species of amphibian, the western spadefoot toad (Pelobates cultripes). This work has focused mainly on the issues of the species detection, distribution, population dynamics and habitat use. Its main objective was to highlight the environmental parameters required for the presence and the maintenance of its populations. To this end, several approaches have been implemented at different scales of landscape. First, inventory consisted in using different methods of detection and deal in parallel with aquatic breeding habitat selection; a second approach consisted in a radio-tracking monitoring to address terrestrial habitat selection; and a third one consisted in a Capture-Recapture monitoring to address demography and population dynamics. Results show difference in efficiency between the different detection methods employed, with a higher effectiveness for terrestrial inventories. They also show that the species prefer terrestrial open vegetated sites, closed to sunny aquatic habitats with little slope for reproduction. Individuals, active throughout the year, are more mobile in spring when they attend any type of terrestrial habitats rather bushy or forestry than in winter when they remain more exposed near the breeding site. The study on pilot Gironde coast site hosted a population of three hundred individuals, for 2/3 males, presumably closed to exchange with negligible temporary migration, with a low capture probability (p<0,20), higher in May, June and November, and a relatively low survival rate (S=0,50), higher for males than females. This study emphasizes on the importance of terrestrial habitats in amphibian protection and underlines the importance of long term demography studies to appropriately adjust efficient conservation strategies.
La connaissance des paramètres démographiques clefs d'une population constitue une étape préliminaire essentielle à la mise en place d'actions de gestion appropriées pour une protection efficace des espèces. C’est pourquoi un programme d’étude et de conservation, a été initié par l’association Cistude Nature entre 2009 et 2011 en partenariat avec l'Office National des Forêts, pour permettre l'acquisition d'informations sur une espèce d'amphibien rare et méconnue, le Pélobate cultripède (Pelobates cultripes). Ce travail de recherche s'est concentré essentiellement sur les problématiques de détection de l’espèce, de distribution, de dynamique de populations et d’utilisation d’habitat. Son objectif principal était de mettre en évidence les paramètres environnementaux nécessaires à la présence et au maintien de ses populations. Pour ce faire, plusieurs approches ont été mises en place à différentes échelles du paysage. Une première consistait en des inventaires selon différentes méthodes de détection, elle permit de traiter parallèlement la sélection d’habitat en termes de milieu aquatique de reproduction; une seconde consistait en un suivi télémétrique afin de traiter la sélection d'habitat terrestre; et une troisième en un suivi par Capture-Marquage-Recapture afin de traiter de la démographie et la dynamique de population de cette espèce. Les résultats montrent une différence d'efficacité entre les méthodes de détection employées avec une efficacité plus importante des inventaires terrestres qu'aquatiques. Ils montrent également une préférence de l'espèce pour les zones terrestres ouvertes mais végétalisées, proches d'habitats aquatiques ensoleillés, peu pentus et de taille modérée pour la reproduction. Les individus, actifs toute l'année, sont plus mobiles au printemps où ils fréquentent tout type de milieux terrestres, plutôt buissonnants ou forestiers en comparaison à la saison hivernale, où ils restent plus à découvert, proche du site de reproduction. L'étude de population sur le site pilote du littoral girondin, a révélé, une population constituée de trois centaines d'individus, mâles pour les 2/3, à priori plutôt fermée aux échanges, présentant des migrations temporaires négligeables, un faible taux de capture (p<0,20), plus élevé en mai, juin et novembre et un taux de survie relativement faible (S=0,50), plus élevé pour les mâles que les femelles. Cette étude souligne l'importance des milieux terrestres dans la protection des amphibiens et met en évidence la nécessité d'études démographiques à long terme pour orienter de façon appropriée la stratégie de conservation et d'aménagement des territoires.
Fichier principal
Vignette du fichier
Diplome EPHE_2015_Priol P.pdf (2.73 Mo) Télécharger le fichier

Dates and versions

hal-01424521 , version 1 (02-01-2017)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01424521 , version 1

Cite

Pauline Priol. Suivi d'une espèce rare en vue de sa conservation: dynamique spatiale et temporelle de populations de Pélobate cultripède (Pelobates cultripes) en Aquitaine. Sciences de l'environnement. 2015. ⟨hal-01424521⟩
418 View
1689 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More