Rôle de l'hélicase à ARN CshC dans l'adaptation au froid et dans la sporulation de la bactérie pathogène Bacillus cereus - EPHE - École pratique des hautes études Access content directly
Master Thesis Year :

Rôle de l'hélicase à ARN CshC dans l'adaptation au froid et dans la sporulation de la bactérie pathogène Bacillus cereus

Abstract

Bacillus cereus est une bactérie ubiquitaire, présente dans les sols sous forme de spores. On la retrouve ainsi fréquemment sur les végétaux entrant dans la composition de plats cuisinés à base de légumes. Ces matrices alimentaires sont favorables à la germination des spores et à la reprise de croissance de B. cereus, pouvant ainsi conduire à des intoxications alimentaires. La maitrise de la qualité microbiologique de ces aliments nécessite souvent une réfrigération à laquelle B. cereus est capable de s’adapter pour se multiplier, en mettant en place des mécanismes moléculaires répondant aux stress rencontrés. Parmi ceux-ci, l’implication de trois des hélicases à ARN de B. cereus ATCC14579, CshA, CshB et CshC a été démontrée dans l’adaptation au froid. L’objectif de ce travail était de caractériser une souche mutante ∆cshC, afin de déterminer le rôle de la protéine CshC dans l’adaptation au froid de la bactérie ainsi que dans la sporulation. Le retard dans la croissance à 20°C de la souche ∆cshC par rapport à la souche sauvage (WT), accompagné de déformations morphologiques et de modifications dans la mobilité cellulaire indiquent que cette hélicase à ARN est impliquée dans l’adaptation générale de la bactérie. Le gène cshC appartient à un locus de 6 gènes probablement organisés en opéron à 20°C et dont la transcription est régulée en fonction de la température de croissance. La région promotrice fonctionnelle rp2101 possède des éléments de type cold box, indispensables à sa régulation qui nécessite également la présence de la protéine CshC. La souche ∆cshC présente un retard dans les premières étapes de la sporulation et plus fortement à 20°C qu’à 37°C. L’observation de l’ultrastructure des spores de ∆cshC produites à 20°C révèle la présence d’un exosporium fragile, voire détaché du cœur de la spore. Les spores ∆cshC sont moins hydrophobes et plus sensibles que les spores WT aux hautes fluences délivrées en lumière pulsée, tout en gardant une résistance à la chaleur humide comparable. Enfin, les spores ∆cshC produites à 20°C montrent un retard dans la germination par rapport aux spores WT en milieu riche (LB) et en présence d’inosine, comme inducteur de germination.
No file

Dates and versions

hal-01419390 , version 1 (19-12-2016)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01419390 , version 1

Cite

Stéphanie Chamot. Rôle de l'hélicase à ARN CshC dans l'adaptation au froid et dans la sporulation de la bactérie pathogène Bacillus cereus. Biochimie, Biologie Moléculaire. 2016. ⟨hal-01419390⟩
233 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More